d3_title

Diablo 3 (Blizzard – 2012)

24/05/2012

Il est de retour ! Après 12 ans d’absence, la suite du hack’n slash le plus populaire pointe enfin le bout de son nez. Diablo 2 n’ayant jamais été détroné par la concurrence, un seul objectif pour Blizzard. Faire mieux que son ancêtre.

Tu cliques et tu lootes !
Résumer Diablo 3 en terme de gameplay, c’est 4 actions : tu cliques pour te déplacer, tu cliques pour frapper, tu cliques pour ramasser, et tu cliques pour t’équiper. Autant vous dire qu’il est conseillé d’avoir une bonne souris avant de se lancer dans la bataille.
Si le gameplay est quasiment inexistant, il présente quand même 2 subtilités. Tout d’abord la stratégie : quand t’es blessé, tu te casses, tu te soignes, et tu refonces dans le tas. Ah merde, j’avais dit stratégie. La seconde, c’est le choix de l’équipement. Véritable coeur du jeu, il faudra combattre beaucoup pour ramasser les meilleurs équipements et choisir les pouvoirs les plus adéquats avec votre style de personnage, à choisir parmi 5 classes.
Le sexe de votre personnage n’a aucune incidence si ce n’est un doublage plus ou moins catastrophique, et donc (in)supportable.

d3_baston

Going up the Country
Heureusement, durant notre périple proche de la trentaine d’heures, nous aurons le plaisir de parcourir de nombreuses zones de jeu aux graphismes soignés et d’affronter un bestiaire relativement varié. Néanmoins, difficile quand on est pas un fan pur et dur de la série de ne pas voir s’installer l’ennuie. Passer son temps à cliquer dans des donjons et autres caves interminables sans autre but que le loot peu devenir vraiment lassant. Parce que le problème de Diablo 3, c’est son scénario dans lequel il est relativement difficile de s’impliquer, la faute entre autre à des personnages (PJ comme PNJ) absolument inintéressants.

D3_boss

Jeu Battle.net, moi non plus
Diablo 3, c’est aussi un nouveau pas dans la connerie (que l’éditeur appelle innovation) : le solo, mais en ligne. Pour faire face au piratage, Blizzard oblige tous joueurs à être connectés en permanence pour jouer à son jeu, avant tout dans notre intérêt qu’ils disent. Parce que oui, le joueur est heureux de ne pas pouvoir jouer en déplacement, le joueur est heureux de ne pas pouvoir jouer pour le moindre problème de réseau, et surtout oui, le joueur est heureux de ne pas pouvoir jouer tout seul chez lui quand les serveurs de Blizzard sont indisponibles, ou saturés (ce qui doit arrivé 1/5ème du temps depuis la sortie du jeu). Le bétise des éditeurs poussé à l’extrême.

D3_error37

Alors oui, Diablo est le meilleur épisode de la série : il a peu évolué, s’est ouvert au grand public et profite des avancées technologiques en matière de graphismes. Mais c’est aussi une aventure sans implication, et surtout la pire politique de DRM mise en place de tous les temps depuis Ubisoft (Rendons à César, …).

6/10

Étiquettes : , , ,

Leave a Comment