drive-movie-2011-smallPoster

Drive (Nicolas Winding Refn – 2011)

14/10/2011

Drive c’est l’histoire d’un cascadeur automobile qui officie dans le monde du cinéma, métier qui place inévitablement le film en plein Los Angeles. Pour arrondir ses fins de mois, le blondinet en question joue les transporteurs de malfrats à ses nuits perdues. Ayant une vie assez pauvre en contact humain, notre loup solitaire et silencieux finit par tomber sous le charme de sa voisine.

Un scénario pour le moins basique, mais qui n’est qu’un support à une débauche de qualités. Car si le pitch fait preuve d’un manque d’originalité flagrant, la superbe narration de James Sallis l’éclipse complétement. Le rythme est lent, à la manière d’un Sofia Coppola, et amplifie la tension qui pèse sur le long métrage. Une aventure qui sait s’attarder aussi bien sur les plaisirs simples que sur la dureté de la vie.

Mis en image par Nicolas Winding Refn (Valhalla Rising), le réalisateur use et abuse des ralentis, mais aussi des contre-plongées qu’il maitrise comme personne. La ville est superbement capturée, on croirait voir du Michael Mann ! Chaque scène a bénéficié d’un soin minutieux à tout point de vue. Une attention tellement poussée qu’on se retrouve à plusieurs moments face à une performance de danseurs, plutôt que d’acteurs. Le tout est agrémenté d’une bande son magnifique produite par la label de Sébastien Tellier, ce qui lui donne une touche 80’s délicieuse.

Magistral et poétique, Drive est un film dont le seul reproche qui pourrait lui être fait serait d’avoir un léger manque de personnalité dans sa réalisation. Bref, ce serait vraiment faire la fine bouche.
Un grand moment de cinéma, qui mérite toutes les éloges qu’on lui fait, et un passage obligé pour tout les amoureux du 7ème art !

9,5/10

Leave a Comment