Priest (Scott Stewart – 2011)

20/05/2011

Vampire alien VS prêtre ninja

Dans un monde futuriste contrôlé par l’Eglise, d’anciens ennemis réapparaissent : les vampires. On les croyait exterminés depuis des années lors du grand nettoyage exécuté par les prêtres, des guerriers surhumains au service du clergé. Mais la disparition de la nièce du prêtre sans nom, pousse ce dernier à partir en chasse, reniant l’Eglise qui réfute la possibilité d’une menace vampire. Les hautes instances lancent alors ses anciens compagnons d’arme à ses trousses.

Priest est l’adaptation grand écran d’un manhwa (manga coréen). Il propose un univers riche, une bonne base à une histoire sans surprise mais divertissante. On commence par une intro animée aux graphismes efficaces. Les décors sont bien choisis, variés, agréables. La réalisation de bonne facture s’approche de la norme des films d’action actuels, avec sont lot d’explosions, de décors enflammés et de plans à la Matrix.

Une fois de plus, la 3D n’est là que comme argument commercial. De nombreux plans sont partiellement ou complètements en 3D. De plus, on imagine que les nombreux flous durant le film sont dus à un traitement low-cost.

Passons aux acteurs. Paul Bettany est convainquant dans son rôle de guerrier solitaire. Maggie Q traine des pieds pour jouer sa poursuivante. Le méchant, incarné par Karl Urban, nous parait plus sympathique que mal faisant. Les acteurs restant proposent une prestation moyenne, et les mauvais dialogues ne sont pas là pour les aider à convaincre.
Les vampires sont des créatures de synthèse muettes, fusion parfaite entre Gollum et un Alien, on adhère … ou pas.

Priest est donc une petite surprise sympathique basée sur un univers travaillé, un scénario qui présente de bonnes idées (ruche, train), mais qui aurait gagné à avoir de vrais dialogues et des acteurs plus impliqués.

5/10

Leave a Comment