the_last_of_us-title

The Last of Us, la der des ders

14/12/2011

Sur une idée originale de Rony Abitbol
Depuis une paire d’années, le cinéma et les jeux vidéo se plaisent à recycler les classiques des monstres de l’horreur.
Les vampires cartonnent pas mal avec Twilight et True Blood et on voit énormément de zombie depuis la sortie de Dead Rising sur X360. Mais le truc qui fait fureur en ce moment, c’est le virus ultra contagieux. On l’a eu au ciné cette année avec La Planète des Singes et Contagion. C’est au tour du jeu vidéo de se l’approprier à sa manière.
Car dans le jeu vidéo, il y a unique règle d’or, une menace doit pouvoir se résoudre soit en lui sautant dessus comme tout bon jardinier/plombier sait le faire, ou à coup de fusil à pompe dans la gueule.
Naughty Dog nous sert donc avec The Last of Us un virus qui semble exacerber le côté animal de l’homme. Un virus qui pourra certainement s’attrapper aussi facilement que la zombiete aigüe.

That’s what she said !
Poussé en avant comme l’a pu être Uncharted 2 en son temps, The Last of Us pourrait être plus qu’un blockbuster sur un thème que l’on sent déjà générique au possible, accompagné d’un gameplay aussi révolutionnaire qu’à pu l’être Gears 3 par rapport à Gears 2, et marketé à coup de CG inintéressantes.
The Last of Us est développé par la seconde équipe de Naughty Dog donc on avait entendu parlé il y a quelques mois. A sa tête ? Des pointures, comme le lead designer du charismatique Enslaved mais surtout le duo Bruce Straley/Neil Druckmann qui a sévi sur Jack & Daxter puis Uncharted. Bref, une équipe solide. Selon la firme le trailer diffusé serait basé sur le moteur graphique. Bluffant ! A vérifier, mais bluffant !

Madame soleil
Sony pousse donc ce qui risque d’être le gros titre PS3 de Noël 2012, disons qui sortira en novembre, au hasard, pour combler l’absence d’un épisode salon d’Uncharted l’année prochaine. Petite folie tant qu’on y est, la propagation de cette fameuse épidémie pourrait avoir lieue pour le 21/12/12 histoire de rendre le jeu très « actuel ».
On imagine rapidement que Sony annoncera une suite à son nouveau jeu si la machine marketing fonctionne correctement et le jeu risque de faire un carton entre un sujet aussi populaire et une réalisation suffisamment solide made in Naughty Dog.
S’en suivra alors une mécanique telle que celle des Call Of Duty qui est développé par deux équipes différentes pour avoir son blockbuster annuel.

The last IP
Mais là où Activision ressort la même licence tous les ans, Sony pourrait capitaliser sur la montée en compétence d’une deuxième équipe au sein de son studio fétiche pour alimenter en blockbuster grand public ses consoles tout en faisant tourner ses licences, pratique dans laquelle commence à exceller Sony grâce à un portefeuille d’IP suffisamment riche et donc la variété correspond plutôt bien aux genres les plus plébiscités ces dernières années.
Sans doute la dernière licence interne crée pour la Playstation 3.

Étiquettes : , , ,

3 Comments

  1. […] L’annonce du VGA : The Last Of US […]

  2. Ce trailer est juste vraiment tape à l’oeil, histoire de dire « hey regardez j’existe », car au final, on apprend rien du tout. Un jeu de « zombie », ok. Super, jouons sur la mode actuelle (quoique un peu en putréfaction désormais). J’espere autant que toi que le jeu apportera son lot de nouveauté, car sinon, il sera aussi vide et décousu que le film Contagion. Survivre, c’est bien sympa, mais pour avoir participé un mini-poil au dev de I am Alive, un jeu de survie pure ne peut fonctionner. Il parait qu’il faut un but final pour que le joueur s’investisse. Quel sera le but de ce « couple » ? Pourvu que ce ne soit pas celui de sauver l’humanité -_- Brad Pitt le fera bien assez dans son adaptation de World War Z T_T

    Au final, en regardant ce trailer, j’y vois Sam Fisher et sa fille en mode semi-infiltration dans un left4dead. L’avenir nous dira si je me trompe.

    • DrLuthor dit :

      J’attend vraiment de voir le jeu tourner histoire de vérifier si le moteur graphique est à la hauteur de la vidéo.

Leave a Comment