julia stone - the memory machine

The Memory Machine – Julia Stone (2011)

07/10/2011

J’ai découvert Julia Stone en compagnie de son frère Angus il y a quelques mois sur l’album Down the Way avec le mémorable Big Jet Plane.
Aujourd’hui, j’ai son album solo The Memory Machine entre les mains. Une seule chose à faire : PLAY !

Alors autant vous le dire tout de suite, de manière générale je ne suis pas fan de pop, mais LA, j’aime ! Que ce soit les This Love, My baby, la chanson éponyme, … ça pullule de parole mielleuses ou mélancoliques au possible comme je ne supporte pas.
Mais entre la voix de Julia, et la qualité de l’enregistrement, … tout est irréprochable. Chaque instrument est parfaitement balancé, aucun grattage de corde accentué, pas de batterie trop mise en avant, de piano sur-joué, du pur organique doux comme de la soie !
On en arrive à LE point majeur de l’album (et oui j’écris pas français pour mettre un le en majuscule!). LE morceau qui te donne envie d’acheter de l’album même si le reste te plait pas : Winter on the Weekend. Un titre sublimement noir, ou horriblement beau. C’est vous qui voyez ! Que ce soit l’écriture de la musique ou l’histoire, on est envahi par une osmose de terreur, comme happé par un doux cauchemar. Sur ce morceau elle pose véritablement ses tripes sur le papier. Et c’est comme ça qu’on aime Julia ! L’addiction est inévitable.

Julia Stone enfonce donc le clou avec un très bon album solo. Juste une recommandation avant l’achat : on écoute ça avec un matériel décent s’il vous plait, pour mieux respecter le travail du producteur. Une recommandation qui implique le téléchargement en version en flac ou mieux l’achat du disque qui propose une pochette superbement peinte ! Vos oreilles vous diront merci 🙂

8/10

Étiquettes : , , ,

Leave a Comment